Le recyclage du verre

J'agis !

Quel devenir pour le verre ?

PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules
Vous êtes ici :

Le recyclage du verre

Le verre a été l’un des premiers matériaux d’emballages à bénéficier d’un recyclage. Il a pris une longueur d’avance et a servi d’exemple aux collectes sélectives des autres matériaux qui se sont mises progressivement en place sur tout le territoire.

Que trouve-t-on dans le verre ?

L'élément principal du verre est le sable, ou plus exactement la silice fondue. Les ingrédients sont mélangés à de l'eau et du calcin (débris de verre recyclé). Le tout est enfourné dans un four à une moyenne de 1 550°C.

Le verre fondu est coulé sur un bain d'étain en fusion. Le verre est ensuite refroidi, lorsqu'il atteint 500°C et devient à peu près solide.

Placé sur un équarri, il finit de refroidir à l'air libre. On enlève alors les bords avant de le découper en plaques. A la sortie du four, le verre subit un laminage : il passe entre des rouleaux métalliques qui lui donnent l'épaisseur et le relief désiré.

Pourquoi recycler ?  

Le consommateur est le premier maillon de la chaîne du recyclage. A ce titre, il représente un partenaire privilégié dans la recherche de la qualité indispensable pour le développement durable du recyclage du verre.

Le verre est 100% recyclable et à l'infini après broyage et refonte du calcin dans un four. C’est le gisement le plus important en poids mais aussi le mieux exploité : une bouteille sur deux est aujourd'hui réalisée verre à partir de verre recyclé.

Le recyclage de 2500 bouteilles permet d’économiser 1200kg de matières premières et 80kg de fuel.

Comment ça marche ?

  • Le verre est broyé.
  • Les impuretés ne pouvant être recyclées comme les embouts en métal sont captés grâce à des aimants.
  • Le produit obtenu, appelé le calcin, est chauffé à 1500°C jusqu’à l’obtention d’une pâte de verre. 
  • Cette pâte pourra permettre de mouler de nouvelles bouteilles.

Dans la colonne de verre :