De la TEOM à la TEOMi

Contact

du lundi au vendredi

9h00 - 12h30

13h30 - 17h00

 05 61 50 99 00

accueil @ ccba31.fr

CCBA
ZI Robert Lavigne
RD 820
31190 AUTERIVE

2 actions zéro déchet

1. J'allège ma poubelle
  • Je composte chez moi

- Composteur 300 l. 12€
- Composteur 445 l. 18€
- Composteur 800 l. 30€
- Lombricomposteur 25€
-> Je prends RDV au
05 61 50 99 00

 

  • Je n’ai pas de jardin !

Pas de panique, vous pouvez composter de manière partagée avec vos voisins·es ou vos collègues.

-> Je parle de mon projet au 05 61 50 99 00 ou
accueil @ ccba31.fr 

2. Je colle l'autocollant STOP PUBS sur ma boite aux lettres.


14 kilos par an et par habitant en moins.

Je commande (gratuit)

Nouveaux arrivants

Les étapes à suivre :

Habitat individuel 

1. Faites votre demande de conteneurs individuels

Remplissez le Formulaire de demande de conteneurs.

Une réponse vous sera donnée dans les plus brefs délais. 

Les conteneurs peuvent être récupérés au service sur RDV (plus rapide) ou livrés à votre domicile.

2. Téléchargez le guide du tri

Le guide du tri téléchargeable

3. Sortez vos conteneurs les jours indiqués sur la documentation donnée lors de leur livraison.

 Habitat collectif

1. Venez récupérer vos sacs de pré-collectes directement au service sur RDV.

2. Téléchargez le guide du tri

Le guide du tri téléchargeable

J'installe mon lombricomposteur

Inscription à la newsletter

PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules
Vous êtes ici :
  • > Comment et pourquoi ma taxe d’enlèvement des ordures ménagères va-t-elle évoluer ?

Comment et pourquoi ma taxe d’enlèvement des ordures ménagères va-t-elle évoluer ?De la TEOM à la TEOMi

Aujourd’hui, je paie uniquement une part fixe en fonction de mon logement.
La (TEOM) Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères c’est un impôt local basé sur le foncier bâti. La TEOM est payée via les impôts fonciers ou les charges locatives. Cette dernière est calculée uniquement sur la base du foncier bâti. Un taux est appliqué sur la valeur locative du logement (ou du local pour les professionnels). Ce montant est donc sans lien avec la quantité de déchets produite.

Demain, je paierai une part fixe et une part variable en fonction de ma production de déchets.
La Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères deviendra Incitative, il s’agira d’un impôt perçu avec la taxe foncière composé :

  • D’une part fixe (TEOM) basée sur le foncier bâti
    --> valeur locative du foncier bâti (fixée par l’état) X taux de TEOM (défini par la CCBA)

+

  • D’une part variable incitative liée à la quantité de déchets produite
    --> tarif de la levée du bac[1] X nombre de levées
    et/ou --> tarif du dépôt en point d’apport volontaire X nombre de dépôts

 

Pourquoi cette évolution ?

La tarification incitative a un double objectif : faire évoluer le mode de financement actuel afin de le rendre plus juste pour le citoyen et favoriser de nouveaux gestes afin de réduire la production de déchets.

La tarification incitative est un dispositif d'encouragement aux changements de comportement, responsabilisant et valorisant l'évolution de nos pratiques. Elle est aussi une action innovante en faveur du développement durable. Avec la tarification incitative, nous sommes encouragés à :

  • Diminuer les quantités de déchets produits à la source (diminution du gaspillage, développement du compostage, réparation et 2ème vie pour les objets, autocollant Stop Pub, ...).
  • Augmenter la valorisation des matières, grâce au tri des emballages et papiers ainsi qu’aux dépôts en déchèteries. Retrouvez les consignes pour valoriser les déchets Je trie mes déchets recyclables
  • Adopter une consommation responsable en:
    • Achetant écologique (éviter le jetable, le suremballage, privilégier les produits locaux, de saison et le vrac;
    • Utilisant mieux et gaspillant moins (respecter les doses, réparer, réemployer) ;
    • Optimiser le service de collecte pour une maîtrise des coûts (sortir les bacs de collecte pleins, …).

L’essentiel sera donc de sortir ses ordures ménagères moins souvent en orientant la plus grande part vers d’autres destinations : tri, compostage, dépôts en déchèteries, don, réparation, revente ou seconde vie, etc.

 

[1] en fonction de la taille du bac